Nos meubles de salle de bain sont en bois massif

c'est un avantage inconstestable sur la majorité des ensembles que vous trouverez sur le marché : nos meubles et ensembles de salle de bain en teck sont assemblés en bois massif par système tenons mortaise .

Une étude de QUE CHOISIR (2006) s'est penchée sur les meubles de salle de bain vendus par des grands distributeurs : Fly, Habitat, Ikea, But, Conforama, Camif, La Redoute, pour ne citer que les plus gros. Chaque étude implique l'achat d'un meuble dans une gamme de prix allant de 50 à 500€, et son isntallation dans une pièce où l'on mesure les concentrations en COV (Composants Organiques Volatils) et les formaldéhydes. LA conclusion est sans appel :  

Peut-on respirer un air sain quand on installe une commode en bois aggloméré dans sa chambre ? Notre réponse est formelle, c'est non.

Notre nouveau test de commodes le prouve, le temps presse. Aucun modèle ne peut être recommandé. Les douze références sont éliminées, fortement déconseillées ou seulement déconseillées dans le meilleur des cas, à chaque fois pour cause d'émissions de formaldéhyde. Un mois après avoir été montées, elles en relarguent toutes dans l'air ambiant. C'est grave, surtout quand il s'agit de commodes vendues pour les chambres d'enfants. Leur sensibilité au formaldéhyde est en effet plus forte que celle des adultes. Diminution de la fonction respiratoire, asthme, bronchite peuvent se déclarer à de faibles concentrations dans l'air. Nos résultats démontrent malheureusement que les professionnels n'ont pas pris la mesure du problème sanitaire.

Qu'est ce que le formaldéhyde ?

Formaldéhyde, un terme peu familier qui mérite d'être retenu. C'est en effet le polluant numéro un de l'air que nous respirons dans nos logements. Que Choisir le traque d'ailleurs depuis des années. En 2000, test à l'appui, nous dénoncions la pollution provoquée par les panneaux de particules. En 2002, les analyses d'air intérieur effectuées par nos lecteurs dans près de 900 logements révélaient l'ampleur du problème: neuf habitations sur dix affichaient des teneurs en formaldéhyde trop élevées au vu du pouvoir très irritant et allergisant de ce gaz, soit plus de 10 microgrammes par mètre cube d'air (µg/m3). Chez les sujets sensibles, enfants, asthmatiques, personnes âgées, il peut provoquer des irritations des yeux, de la peau, des voies respiratoires et des crises d'asthme à de faibles teneurs.

Ces données suffiraient à en faire un problème de santé publique. Mais, en juin 2004, coup de théâtre. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), qui dépend de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), le classe cancérigène certain pour l'homme, au même titre que le benzène, alors qu'il figurait auparavant dans la catégorie cancérigène probable. Preuve est faite qu'il est à l'origine de cancers de la cavité buccale, des fosses nasales, des sinus et son implication dans les leucémies est jugée quasi certaine.